artifice


artifice

artifice [ artifis ] n. m.
artefice 1256; lat. artificium « art, métier », par l'it.
1(1505) Vx Art consommé, habileté. art.
Mod. Moyen habile, ingénieux. Résoudre un problème de mathématiques par un artifice de calcul.
2(XVIIe) Cour. Moyen trompeur et habile pour déguiser la vérité, subtilité pour tromper. combinaison, feinte, finesse, leurre, manège, mensonge, piège, ruse, subterfuge, 3. tour, tromperie; artificieux. Employer un artifice ingénieux. Artifices juridiques, politiques. L'humilité « c'est un artifice de l'orgueil qui s'abaisse pour s'élever » (La Rochefoucauld). Vieilli ou littér. User d'artifice(s).
3(XVIe ; adapt. it.) Au plur. Composition pyrotechnique destinée à brûler plus ou moins rapidement. Artifices pour signaux de détresse.
(1594) Cour. FEU D'ARTIFICE : ensemble de pièces d'artifice qu'on fait brûler d'ordinaire pour un divertissement. pyrotechnie; artificier. Le feu d'artifice du 14 juillet. « d'éblouissants feux d'artifice allaient mêler aux étoiles leurs panaches de feu » (Maupassant). Fig. Ce qui éblouit par le nombre et la rapidité des images ou des traits brillants. C'est un vrai feu d'artifice.
⊗ CONTR. Droiture, naturel, vérité.

artifice nom masculin (latin artificium) Moyen habile visant à cacher la vérité, à tromper sur la réalité : User d'artifices pour dissimuler une situation financière déplorable. Littéraire. Moyen ingénieux d'agir, de sortir de difficulté : Les artifices d'une mise en scène, du cinéma. Objet contenant une composition pyrotechnique et dont l'agencement ingénieux permet l'obtention d'un effet déterminé (lumineux, sonore, fumigène, mécanique, etc.). ● artifice (citations) nom masculin (latin artificium) Gabriel Joseph de Lavergne, comte de Guilleragues Bordeaux 1628-Istanbul 1685 Il faut de l'artifice pour se faire aimer ; il faut chercher avec quelque adresse les moyens d'enflammer, et l'amour tout seul ne donne point de l'amour. Lettres de la religieuse portugaise Louis XIV, roi de France Saint-Germain-en-Laye 1638-Versailles 1715 L'artifice se dément toujours, et ne produit pas longtemps les mêmes effets que la vérité. Mémoires Jean Racine La Ferté-Milon 1639-Paris 1699 Seigneur, dans cet aveu dépouillé d'artifice, J'aime à voir que du moins vous vous rendiez justice. Andromaque, IV, 5, Hermione artifice (expressions) nom masculin (latin artificium) Feu d'artifice, suite organisée de tirs d'artifices à effets lumineux et sonores, pour une fête en plein air ; succession rapide de traits d'esprit, de répliques brillantes. ● artifice (synonymes) nom masculin (latin artificium) Moyen habile visant à cacher la vérité, à tromper sur...
Synonymes :
- ingéniosité
Littéraire. Moyen ingénieux d'agir, de sortir de difficulté
Synonymes :
- ficelle (familier)
- procédé
- stratagème
- truc (familier)
Objet contenant une composition pyrotechnique et dont l'agencement ingénieux permet...
Synonymes :
- ficelle (familier)
- stratagème
- truc (familier)

artifice
n. m.
d1./d Technique élaborée. Artifice de style.
d2./d Litt. Moyen ingénieux destiné à tromper. Les artifices d'une coquette.
d3./d Pièce d'artifice: combinaison de corps très inflammables dont la combustion donne des flammes colorées.
|| Feu d'artifice: spectacle réalisé au moyen de pièces d'artifice et autres dispositifs pyrotechniques (fusées, feux, etc.).
|| Fig. C'est un feu d'artifice, se dit d'un dialogue, d'une oeuvre écrite ou jouée, où les traits d'esprit se succèdent de façon continue.

⇒ARTIFICE, subst. masc.
I.— Vieilli. Art consommé, habileté dans l'exécution. Fabriquer un métal par artifice :
1. ... parmi les insectes sanguisorbes, il n'y en a point de construits avec un artifice plus étonnant que le cousin. Il a des ailes qui le transportent où il lui plaît, six pattes armées de griffes pour s'attacher sur les corps les plus polis, et une trompe plus curieuse sans contredit que celle de l'éléphant.
BERNARDIN DE SAINT-PIERRE, Harmonies de la nature, 1814, p. 188.
Rem. Sens attesté ds Ac. 1798-1878, BESCH. 1845, Lar. 19e, GUÉRIN 1892. Noté vx par Nouv. Lar. ill.; de vieilli par DG, de sens anc. par Ac. 1932 et ROB.
II.— Parfois laud., souvent péj. Moyen habile, ingénieux destiné à améliorer, à corriger la réalité ou la nature :
2. ... le Créateur a conféré à ses créatures le Paraître en même temps que l'être, et ceci par surcroît : car, comme l'artifice est une seconde nature qui double et corse la première, ainsi la manière d'être est un second être ou un supplément d'être, une petite majoration ontique dont le Créateur a gratifié l'être, pour qu'en plus de l'Esse nu l'être ait aussi la splendeur multicolore du plumage et la gloire et le lustre.
JANKÉLÉVITCH, Le Je-ne-sais-quoi et le presque-rien, 1957, p. 4.
A.— Procédé inventé pour améliorer une technique, un art, une manière de faire ou d'être, pour y ajouter un raffinement. Artifice d'architecture, d'hydraulique; artifices typographiques.
MODE. Les artifices de la mode, de la coiffure, de la coquetterie.
MUSIQUE :
3. ... l'ornementation, l'arabesque, la fioriture, tous les artifices mélodiques dont s'anime la musique du XVIIIe siècle...
A. CORTOT, Principes rationnels de la technique pianistique, 1928, p. 9.
SYNT. Les artifices du contrepoint, de la fugue, de vocalises, de points d'orgue, du rythme.
B.— Procédé d'imitation inventé pour créer l'illusion de la réalité.
PEINTURE :
4. Ou il [l'artiste] opte pour la nature d'abord et il lui faut alors contraindre le tableau à enfreindre ses conditions naturelles, à devenir artifice et illusion, le « trompe-l'œil » de tout à l'heure; il va, plat, le faire paraître creusé; matière, aérien; opaque, lumineux; figé, palpitant. Telle sera bien l'entreprise — et la réussite — de Corot.
HUYGHE, Dialogue avec le visible, 1955, p. 73.
THÉÂTRE. ,,Moyens dont on se sert dans les coulisses pour imiter le bruit du vent, de la foudre, etc.`` (Ac. 1932). Artifices scéniques; artifices d'éclairage.
C.— [En parlant des ressources de l'esprit] Détour, astuce.
1. [Sans idée d'imposture] Artifice d'analyse, du raisonnement, de la pensée; artifice juridique :
5. — Madame, dit-il avec l'horrible sang-froid des gens d'affaires, il faut déposer. En supposant que, par un artifice quelconque, vous arriviez à payer demain, vous devez solder au moins trois cent mille francs, avant de pouvoir emprunter sur tous vos terrains.
BALZAC, César Birotteau, 1837, p. 327.
6. ... l'artifice de Zénon consiste à recomposer le mouvement d'Achille selon une loi arbitrairement choisie. Achille arriverait d'un premier bond au point où était la tortue, d'un second bond au point où elle s'est transportée pendant qu'il faisait le premier, et ainsi de suite.
BERGSON, L'Évolution créatrice, 1907, p. 310.
2. [Avec le dessein de tromper] Ruse, imposture.
SYNT. Les artifices politiques; les artifices de la cour, du démon, de l'enfer; démasquer l'artifice de qqn; être dupe d'un artifice :
7. — Andrea, Monsieur le vicomte Andrea, l'heure des artifices, des mensonges sans nombre, des trahisons infâmes et des enlèvements est passée; voici celle de l'expiation qui sonne. Allons! bas le masque! hypocrite, tu ne t'appelles point sir Williams! bas le masque!
PONSON DU TERRAIL, Rocambole, t. 1, L'Héritage mystérieux, 1859, p. 652.
Spéc. [En parlant de fraude, de truquage] :
8. À la culbute de chaque panier dans la baratte, il vérifiait si le fond cachait des pourris et des non-mûrs, artifice des vignerons pour atteindre du poids.
HAMP, Marée fraîche, 1908, p. 141.
SYNT. Artifice grossier, usé, habile, ingénieux; user d'artifice; recourir à un artifice; cela sent l'artifice; par artifice; à l'aide d'un artifice; au moyen de mille artifices.
D.— RHÉT., gén. péj. Procédé d'expression mécanique, peu naturel. Artifice de rhétorique, du discours, de style; artifices littéraires, oratoires.
III.— PYROTECHNIE et lang. cour.
A.— Vx. Projectiles offensifs ou défensifs (gargousses, bombes, obus, grenades).
B.— Projectiles incendiaires, de signalisation (fusées volantes). Artifices agricoles, industriels; les artifices éclairants; artifices pour signaux de détresse, de brume.
C.— Feu d'artifice. Combinaison explosive tirée à l'occasion de fêtes (publiques ou privées), dont les effets de formes, de lumières et de couleurs sont variés (fusée, serpentaux, soleils, cascades, feux de Bengale, chandelles romaines). Carcasse, explosion du feu d'artifice; pièces, bouquets d'artifice :
9. Hier, c'était la fête du rosaire, on tirait un feu d'artifice; les lumières, les fleurs, les cris, la joie du peuple, tout cela ne peut se décrire; ...
J.-J. AMPÈRE, Correspondance, 1831, p. 35.
Spéc., APIC. :
10. Elle [la reine des abeilles] rentre ensuite, attend encore une semaine, et alors s'organise, en compagnie de ses sœurs du même âge, sa première sortie de butineuse, au milieu d'un émoi très spécial que les apiculteurs appellent le soleil d'artifice. Il faudrait plutôt dire le soleil d'inquiétude. On voit en effet qu'elles ont peur, elles qui sont filles de l'ombre étroite et de la foule, on voit qu'elles ont peur de l'abîme azuré et de la solitude infinie de la lumière, et leur joie tâtonnante est tissue de terreurs. Elles se promènent sur le seuil, elles hésitent, elles partent et reviennent vingt fois. Elles se balancent dans les airs, la tête obstinément tournée vers la maison natale, elles décrivent de grands cercles qui s'élèvent et qui soudain, retombent sous le poids d'un regret, ...
MAETERLINCK, La Vie des abeilles, 1901, p. 168.
P. compar. Jaillissement :
11. Tu me demandes dans ta dernière lettre si je me souviens du 29 juillet. Oh! si je m'en souviens! il y avait feu d'artifice aussi en nous ce soir-là et belles illuminations dans nos cœurs.
FLAUBERT, Correspondance, 1846, p. 378.
12. Ce qui t'a blessé dans ma dernière lettre, je le vois très bien. C'est cette manière de considérer les idées et par suite leur expression, l'art, comme quelque chose d'indépendant de moi-même, d'indifférent en soi, de vivant à part. Mais si je ne peux croire un instant à leur vérité, si elles m'apparaissent comme un feu d'artifice, comme une grande danse surnaturelle aussi gratuite et vaine que tout jeu. Je ne suis rien d'elles; elles ne sont rien de moi. Elles se promènent en moi comme de beaux animaux; je les caresse. Mais pas un instant je ne me confonds. J'observais hier au milieu de mon éblouissement que je ne croyais à leur vérité que le temps qu'on croit qu'une fusée est une étoile filante. La rapidité, l'aisance somnambulique de leurs mouvements m'empêchent d'être dupe un seul instant. Elles ne traînent rien après elles; ...
J. RIVIÈRE, Correspondance [avec Alain-Fournier], 1908, p. 341.
Au fig. Les feux d'artifice du souvenir; feu d'artifice d'esprit :
13. C'est un feu d'artifice, se dit d'un discours, d'un écrit brillant, mais qui n'a pas de fonds.
LITTRÉ, 1873.
PRONONC. :[].
ÉTYMOL. ET HIST. — 1256 artefice (ALDEBRANT DE SIENNE, Landouzy-Pépin, ds QUEM., sans attest.); 1. a) 1318 « métier, profession d'artisan » (Arch. K 40, n° 23 ds GDF. : Desquieus l'un soit expert en artifice de charpenterie, et l'autre de maçonnerie); ,,vieilli`` ds DG; b) 1505 « art, habileté » (LEMAIRE DE BELGES, Pompe funeralle de Phelipes de Castille [IV, 255] ds HUG. : Devant icelle estoit la couronne du feu Roy estoffee de fin or ouvree par grand artiffice), ,,vieilli`` ds ROB.; 2. 1394 « engin, instrument en général » (A.N. JJ 146, pièce 185 ds GDF. Compl. : Et aussi certaine quantité de... morceaux de cuivre a fourme de gettons non signez, et autres ferremens et artifices a faire monnoye); ,,ancien`` ds ROB.; en partic. XVe s. « ouvrage préparé pour quelque fête » (J. LE FÈVRE, II, 391, v.n. 4 ds Fr. mod., t. 4, p. 338 : Et après eulx avoit quatre trompettes sur chevaulx d'artifice); d'où 1594 « composition pyrotechnique » (Compte de Doullens ds GDF. Compl. : 6 potz a feu d'artifices faicts par Jehan Bocquet, maître faiseur d'artifices de la ville d'Abbeville); 3. 1250-70 « art amployé à parer, à déguiser la vérité » (Will. Li Viniers ds BARTSCH, Rom. et past. III, 31, 40 : Mieus ne m'aint a veoir Que ne fait l'arkefise); d'où 1643 « ce qui sert à tromper » (CORN[EILLE], Cinna, III, 1 ds ROB. : L'artifice pourtant vous y peut être utile; Il en faut trouver un qui la puisse abuser).
Empr. au lat. artificium, au sens 1 « métier, état » dep. Rhet. Her., 3, 3 ds TLL s.v., 704, 28; d'où « art habileté » (CICÉRON, Verr., 1, 4, ibid., 705, 34); au sens 3, dep. Rhet. Her., 3, 20, ibid., 705, 29; au sens 2 « engin, instrument » cf. lat. médiév. 1376 (Charta Pauli de Nogareto, in Reg. 148. Chartoph. reg. ch. 52 ds DU CANGE).
STAT. — Fréq. abs. littér. :1 084. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 1 485, b) 1 452; XXe s. : a) 1 491, b) 1 667.
BBG. — BACH.-DEZ. 1882. — BOUILLET 1859. — BRUANT 1901. — Comm. t. 1 1837. — GAY t. 1 1967 [1887]. — GOUG. Lang. pop. 1929, p. 18, 84. — GOUG. Mots t. 1 1962, p. 18. — GOUG. Mots t. 2 1966, pp. 72-73. — GRUSS 1952. — GUILB. Aviat. 1965. — GUIRAUD (P.). Le Champ morpho-sém. du mot tromper. B. Soc. Ling. 1968, t. 63, pp. 96-109. — LABORDE 1872. — Lar. comm. 1930. — MARCEL 1938. — Méd. Biol. t. 1 1970. — NOTER-LÉC. 1912. — PRIVAT-FOC. 1870. — ST-EDME t. 1 1824. — WILL. 1831.

artifice [aʀtifis] n. m.
ÉTYM. 1318, « métier d'artisan »; artefice, 1256; du lat. artificium « art, métier, adresse ».
———
I
1 (1505). Vx. Art consommé, habileté.
1 N'y a-t-il pas là (dans une plume de paon) un artifice si admirable que nous ne savons que dire, sinon de glorifier Dieu ? (…) et que sera-ce de tout l'artifice qui apparaît en ce monde ?
Calvin, Sermon sur le livre de Job, 152, in Huguet.
2 Tout est ménagé dans le corps humain avec un artifice merveilleux.
Bossuet, Traité de la connaissance de Dieu, IV, 2.
3 L'artifice (…) c'est l'art fait, employé dans un cas particulier, et le mot exprime les soins, l'industrie, la dextérité de l'exécuteur. Vous direz d'une montre, venant d'un horloger qui travaille avec art, qu'elle est faite avec un merveilleux artifice.
Lafaye, Dict. des synonymes, Art, artifice.
REM. On ne le dirait plus aujourd'hui.
2 Mod. Moyen habile, ingénieux, construction ingénieuse de l'esprit. || Résoudre un problème de mathématiques par un artifice de calcul. || Les artifices du style, de la composition (Académie). Tour.
4 D'un pinceau délicat l'artifice agréable
Du plus affreux objet fait un objet aimable.
Boileau, l'Art poétique, III.
Procédé, en art. || Artifices mélodiques, du contrepoint, de la fugue. Ornement. || Artifices scéniques, d'éclairage.
3 Absolt et péj. Procédés raffinés, mais froids. || Un réalisme qui sombre dans l'artifice.
———
II (1250, « art de tromper »; sens mod. au XVIIe). Moyen habile pour déguiser la nature ou la vérité, moyen trompeur. Combinaison, échafaudage, feinte, finesse, leurre, manège, mensonge, piège, ruse, subterfuge, subtilité, tour, tromperie. || Tromper, circonvenir, surprendre qqn par des artifices. || Les artifices d'un escroc. || Démasquer un artifice. || Employer un artifice ingénieux, subtil. || Artifices machiavéliques. || Un artifice sans gravité, innocent. || Artifice du raisonnement. || Artifices juridiques, politiques.
5 L'artifice pourtant vous y peut être utile;
Il en faut trouver un qui la puisse abuser (…)
Corneille, Cinna, III, 1.
6 L'humilité n'est souvent qu'une feinte soumission (…) c'est un artifice de l'orgueil qui s'abaisse pour s'élever (…)
La Rochefoucauld, Maximes, 254 (→ Humilité).
7 (Vous voulez) Égaler l'artifice à la sincérité (…)
Molière, Tartuffe, I, 5.
8 (…) Mais non, l'artifice est grossier.
Tu te feins criminel pour te justifier.
Racine, Phèdre, IV, 2.
9 Les hommes (…) protestent sérieusement contre tout l'artifice dont elles (les femmes) usent pour se rendre laides.
La Bruyère, les Caractères, III, 6.
10 Je saurai démêler un pareil artifice (…)
Voltaire, l'Orphelin de la Chine, II, 7.
11 Ils n'hésitaient jamais à la dire (la vérité), et cela à une époque où trop d'écrivains, illusoirement et momentanément fameux, ne réussissaient qu'en la fardant par des artifices, en la masquant par toutes les lâchetés (…)
Georges Lecomte, Ma traversée, p. 248.
12 Les rites du monde, ses artifices, tuent la jeunesse aussi sûrement que le fait la servitude ouvrière.
F. Mauriac, le Jeune Homme, p. 10.
13 Le franc n'était soutenu que par des artifices. Les capitaux fuyaient.
A. Maurois, le Cercle de famille, p. 194.
13.1 Aisément il lui reprocherait d'être absente, oubliant que s'il l'a invitée à venir, ce fut à peine. Rendu à l'innocence par cet involontaire artifice, il trouve, au bout de la place, la calle de la Fusteria, et après peu de pas il aperçoit, par le flanc, la grande poste, un très gros édifice qui donne sur le port, non loin de la gare.
A. Pieyre de Mandiargues, la Marge, p. 28.
Vieilli ou littér. || L'artifice : l'emploi habituel de moyens trompeurs. || User d'artifice. → ci-dessus, cit. 7 et 9. || Le fard et l'artifice. || Déguiser, changer par artifice.
———
III
1 (1394, « engin »). Vx. Instrument, en général.
2 (XVIe; d'abord « ouvrage préparé pour une fête en général »). Plur. Compositions pyrotechniques destinées à brûler plus ou moins rapidement. || Artifices industriels, artifices pour signaux de détresse.On dit aussi : pièces d'artifice.
14 On emploie dans la Marine :
1o Les artifices pour la communication du feu (étoupilles de divers modèles).
2o Les artifices pour signaux.
3o Les artifices éclairants.
R. Gruss, Dict. de marine, p. 12.
(1594). Cour. || Feu d'artifice [fødaʀtifis]  : ensemble de pièces d'artifice qu'on fait brûler d'ordinaire pour un divertissement. Pyrotechnie; artichaut, bouquet, chandelle, pétard, soleil.
15 (…) ce superbe feu d'artifice qu'elle trouva sur l'eau (…)
Molière, le Bourgeois gentilhomme, III, 6.
16 Tout ce qu'il y avait dans sa tête de réminiscences, d'idées, s'échappait à la fois, d'un seul bond, comme les mille pièces d'un feu d'artifice.
Flaubert, Mme Bovary, III, 8.
17 (…) d'éblouissants feux d'artifice allaient mêler aux étoiles leurs panaches de feu.
Maupassant, Contes de la Bécasse, « Un coq chanta ».
Fig. Feu d'artifice : ce qui jette un éclat passager, ce qui éblouit un instant les regards, les esprits. || C'est un vrai feu d'artifice, se dit d'un discours ou d'un écrit plein de saillies spirituelles.
CONTR. Droiture, naturel, sincérité, vérité.
DÉR. Artificier. — (Du lat. artificium) Artificiel, artificieux.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • artifice — ARTIFICE. s. m. Art, industrie. Cette horloge, cette machine est faite avec un artifice merveilleux. L artifice d un ouvrage. On le dit Des ouvrages d esprit, du style. L artifice de son style séduit. f♛/b] On dit qu Un homme ne vit que par… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • artifice — Artifice. s. m. Art, industrie. Cette horloge, cette machine est faite avec un artifice merveilleux. Artifice, Se prend plus ordinairement pour Ruse, deguisement, fraude. Meschant, detestable artifice. artifice grossier. user d artifice. qui se… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Artifice — Ar ti*fice, n. [L. artificium, fr. artifex artificer; ars, artis, art + facere to make: cf. F. artifice.] 1. A handicraft; a trade; art of making. [Obs.] [1913 Webster] 2. Workmanship; a skillfully contrived work. [1913 Webster] The material… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • artifice — Artifice, Artificium. User d artifice, Artem adhibere. Par grand artifice, Affabre. Sans artifice, Inartificialiter …   Thresor de la langue françoyse

  • artifice — ar·ti·fice / är tə fəs/ n: a clever strategy usu. intended to deceive or defraud Merriam Webster’s Dictionary of Law. Merriam Webster. 1996. artifice …   Law dictionary

  • artifice — [n1] hoax; clever act con, contrivance, device, dodge, expedient, gambit, gimmick*, machination, maneuver, play, ploy, racket*, ruse, savvy, scam*, stratagem, subterfuge, tactic, wile; concept 59 Ant. candor, frankness, honesty, honor,… …   New thesaurus

  • artífice — sustantivo masculino 1. Persona que con esfuerzo e ingenio consigue alguna cosa: Pablo ha sido el artífice de la victoria. Aquí tienes a Pepita, la artífice del proyecto. Sinónimo: creador, autor. 2. Uso/registro: restringido. Artesano que… …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • artifice — (n.) 1530s, workmanship, the making of anything by craft or skill, from M.Fr. artifice skill, cunning (14c.), from L. artificium a profession, trade, employment, craft; making by art, from artifex (gen. artificis) craftsman, artist, from ars art… …   Etymology dictionary

  • artífice — s. 2 g. 1. Pessoa que manufatura um objeto. = ARTESÃO 2.  [Figurado] Pessoa que cria ou inventa. = AUTOR, CRIADOR, INVENTOR, OBREIRO 3. Oficial mecânico. = OBREIRO • adj. 2 g. 4. Artificial …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • artifice — 1 *art, cunning, craft, skill Analogous words: ingeniousness or ingenuity, cleverness, adroitness (see corresponding adjectives at CLEVER): adeptness, proficiency, expertness (see corresponding adjectives at PROFICIENT) 2 *trick, ruse, wile,… …   New Dictionary of Synonyms